Chez les séniors

 

Le processus du vieillissement s’accompagne généralement d’une baisse de l’efficacité cognitive, en particulier pour l’attention, la mémoire, ou encore le langage. En parallèle, des modifications de l’humeur, voire du comportement, peuvent apparaître.  

 

Face à ces modifications, le bilan neuropsychologique permet de faire la part des choses entre :

               ● le vieillissement propre à l’individu

               ● les conséquences d’une symptomatologie dépressive

               ● une pathologie neuro-dégénérative

Dans ce dernier cas, une intervention précoce est indispensable afin d’atténuer et de retarder l’installation des symptômes, et par conséquent la perte d’autonomie.

 

Il arrive aussi régulièrement que des sujets âgés, ne présentant pas par ailleurs de trouble de l'humeur non traité, formulent une plainte cognitive sans que le bilan permette de conclure à une pathologie neuro-dégénérative.

Chez ces personnes, il est important de réaliser des évaluations de suivi (chaque année, ou de façon plus rapprochée si une dégradation du fonctionnement est constatée).

En parallèle, une prise en charge peut leur être proposée pour les aider à :

     - mieux comprendre les modifications cognitives liées au vieillissement

     - maintenir leur niveau d'efficience

 

 

 

 

VERSAILLES

© 2015 par Sandrine FONTENEAU

Tél : 06 30 53 79 89

Sandrine FONTENEAU

Neuropsychologue